1541 Magistrats Chargés de Présider les Commissions Électorales

0

La place du pouvoir judiciaire dans le processus électoral, fruit des avancées entraînées par la Constitution de 2016, se concrétise à travers la présence de 1541 magistrats chargés de présider les commissions électorales au niveau de l’ensemble des communes à l’échelle nationale, en perspective du scrutin présidentiel. La confirmation en a été donnée par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, hier, à Alger, à l’occasion de la réunion de la session ordinaire du conseil de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE)
Le ministre a ajouté que 2888 magistrats principaux et remplaçants sont également désignés. Les magistrats interviennent dans le cadre du dispositif de surveillance, à tous les stades de l’opération électorale. Le ministre a insisté sur la «grande responsabilité» qui attend ces magistrats. De son côté, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, cité par l’APS, a affirmé, à la même occasion, à l’ouverture des travaux de la session ordinaire du Conseil de la HIISE, que la convocation, par le président de la République, du corps électoral pour la prochaine présidentielle «consacre une nouvelle fois sa volonté d’asseoir la démocratie» dans un Etat «respectueux de ses engagements et de ses rendez-vous électoraux».

A travers cette mesure, le président de la République «démontre incontestablement que nous somme dans une véritable démocratie constitutionnelle où l’Etat fort de ses institutions honore ses engagements, respecte ses rendez-vous électoraux et veille à ce que le peuple réalise sa volonté en toute liberté et responsabilité», a-t-il ajouté. Le ministre a exprimé son souhait de voir la prochaine élection «une nouvelle fête de la démocratie en Algérie» et «un rendez- vous pour renouer avec tous ceux qui se sont sacrifiés pour que le pays soit libre, indépendant et souverain dans ses décisions et ses institutions». Tout un chacun est conscient de l’importance et des exigences de cette étape pour permettre au citoyen d’accomplir son devoir électoral dans la sérénité et la collaboration avec tous les acteurs pour garantir une consultation électorale transparente et honnête».

Les préparatifs à ces échéances se déroulent à un rythme accéléré, a-t-il dit, indiquant que la révision exceptionnelle des listes électorales a été lancée ce mercredi, une opération que son département veille à «perfectionner par le recours aux nouvelles technologies». Le ministre a fait état, à cet égard, d’instructions données aux walis et aux walis délégués pour établir «une étroite coordination avec les permanences de la HIISE au niveau local», mettant l’accent sur le rôle important que joue cette instance pour «garantir la transparence des élections et améliorer le sens de l’exigence de comptes». Noureddine Bedoui a réitéré, enfin, la disposition de son département à accompagner et à collaborer avec la HIISE pour faire du prochain rendez-vous électoral «un nouveau succès dans un processus de démocratie émergent qui a souvent fait l’objet de manœuvres».

Quant au président de la HIISE, Abdelwahab Derbal, cité par l’APS, s’exprimant à l’ouverture des travaux de cette session, a mis l’accent sur l’impérative révision de l’ensemble des textes de loi en rapport avec l’organisation des rendez-vous électoraux dans le but de combler les vides juridiques constatés lors des précédentes échéances, notamment les élections législatives et locales organisées en 2017. Pour Abdelwahab Derbal, il est nécessaire de «s’adapter aux nouveautés survenant sur la scène politique», partant de l’importance capitale que revêtent ces rendez-vous électoraux dans la vie de la Nation.

«Les élections ont de tout temps créé des polémiques et des différends qui peuvent déboucher parfois sur des confrontations, au vu notamment de leur importance dans l’accession au pouvoir et la gestion des affaires publiques, d’ou la nécessité de soumettre les lois qui les régissent à une révision permanente et continue pour garantir davantage de crédibilité et de régularité», a poursuivi le président de la HIISE.

Par: Akhdar A
Publié dans La Nouvelle République le 24 – 01 – 2019

26 janvier 2019 |

Les commentaires sont clos.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils