Ils évoquent une détention «illégale» et demandent sa libération : Les avocats de Khalida Toumi interpellent le président de la République

0

Dans une lettre adressée au président de la République, en «tant que premier magistrat du pays, garant du respect des lois», les avocats de Mme Khalida Toumi font état de «violations d’une extrême gravité», d’une «détention illégale» qui dépasse largement le délai prévu par le code de procédure pénale, et l’exhortent de lui permettre de retrouver son «droit à la liberté».

Incarcérée par le magistrat conseiller de la Cour suprême, depuis le 4 novembre 2019, l’ex-ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, fait l’objet «d’une détention illégale» depuis le 4 juillet dernier, après l’expiration du délai de huit mois, prévu par l’article 125 du code de procédure pénale, en matière délictuelle.

Lire plus: El Watan

5 octobre 2020 |

Les commentaires sont fermés.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils