Le Syndicat National des Magistrats (SNM) a décidé de suspendre son mouvement de grève illimitée.

0

Les magistrats n’ont rien obtenu qui permettrait à la justice d’être indépendante mais ont, en revanche, eu des revalorisations salariales avec effet rétroactif à partir de janvier 2019.  A cela s’ajoute la suspension du mouvement dabs, ce corps et son traitement au cas par cas.

S’agissant de l’indépendance de la justice, une revendication qu’ils ont rajoutée à leurs réclamations socioprofessionnelles, le SNM a obtenu la promesse de l’installation prochaine d’une commission qui se pencherait sur la question. Autrement dit, cette question, qualifiée d’essentielle par les magistrats, est reléguée au second plan.

Les réactions sur les réseaux sociaux, notamment de nombreux citoyens qui ont exprimé leur solidarité avec les magistrats, ont été dans leur majorité empreintes de déceptions et d’indignation.

Ainsi donc, l’espoir d’une justice indépendante suscité par le mouvement des magistrats s’effiloche. La fin de la protestation des magistrats, suite à un accord salarial, trahit, pour plusieurs observateurs, les véritables objectifs du mouvement de grève. Pour beaucoup d’internautes, la revendication de l’indépendance de la justice a été rajoutée pour uniquement susciter la sympathie, le soutien et la solidarité des citoyens.

Par Mounir Serraï 

6 novembre 2019 |

Les commentaires sont clos.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils