Nouvelle Mobilisation des Avocats pour Soutenir le Peuple

0

Après les rencontres organisées à Tizi-Ouzou le jeudi 28 février et à Béjaïa le 2 mars, le corps des avocats se mobilise dans plusieurs régions du pays pour apporter son soutien aux manifestations populaires contre le système et le cinquième mandat du président Bouteflika.

L’Union nationale des ordres des avocats appelle à une réunion de son conseil national pour demain mercredi 6 mars, et ce, « en raison des circonstances difficiles que traverse notre pays ».

En outre, le bâtonnat d’Annaba, qui chapeaute les barreaux des wilayas d’El Tarf, Guelma, Souk Ahras et Tébessa a diffusé un communiqué pour exprimer son soutien aux manifestations populaires.

« Nous, l’organisation des avocats de la région d’Annaba, soutenons les manifestations populaires et adoptons leurs revendications qui exigent le respect de la Constitution et rejettent le piétinement des lois de la République », annonce le communiqué.

Leurs confrères de Constantine, dont le bâtonnat chapeaute aussi les Cours de Mila, Skikda et Jijel, sont plus radicaux dans la mesure où ils ont déclenché une grève illimitée pour dénoncer clairement le cinquième mandat du président Bouteflika.

Dans leur communiqué, les rédacteurs ont clairement dit « non à un cinquième mandat quelle que soit la couverture. Non au cercle présidentiel corrompu, non à l’humiliation, non aux opportunistes qui veulent réaliser leurs intérêts au détriment du peuple, et non au viol de la Constitution et des lois de la République ».

À son tour, la corporation de Tizi-Ouzou a décidé de « recourir à l’arme juridique pour peser de toutes [leurs] forces devant nos institutions », c’est-à-dire « contester juridiquement et politiquement la candidature de Bouteflika et saisir le Conseil constitutionnel afin de la rejeter », selon un communiqué du barreau de Tizi-Ouzou.

La saisine du Conseil constitutionnel sera basée sur plusieurs arguments, notamment le fait que la candidature du président sortant est « contraire à l’éthique et la raison vu la volonté populaire qui s’est exprimée contre le cinquième mandat » et « est en violation à la Constitution et textes qui exigent la bonne santé physique et mentale de tout candidat et la nationalité algérienne d’origine ».

__________
Par Aylan B

5 mars 2019 |

Les commentaires sont clos.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils