Ramzi Yettou, 23 ans, a succombé à ses blessures, sa famille accuse la police

0

Un jeune manifestant, Ramzi Yettou, 23 ans, est mort vendredi 19 avril des suites d’une blessure à la tête et une hémorragie interne.

Au micro du journal électronique Chiheb Presse, les frères et l’oncle de la victime dénoncent un tabassage en règle contre Ramzi commis par des policiers à proximité de la direction générale des douanes à Tafourah.

Selon eux, la police veut accréditer la thèse qu’il est tombé d’un camion, une version qu’ils rejettent catégoriquement.

Ils affirment qu’un ami de leur frère avait confirmé le tabassage mais que les policiers sont venus l’emmener pour officiellement leur montrer le lieu de l’incident. En fait, ils l’ont menacé, disent-ils, en lui “demandant de sortir de cette affaire”.

Les parents de la victime disent ne pas vouloir lâcher l’affaire et qu’ils comptent demander réparation devant la justice. Ils demandent à l’opinion publique de les soutenir car “si cela passe, cela peut arriver à tous, un par un”.

La police n’a toujours pas communiqué à ce sujet. 

Ramzi Yettou est la deuxième victime depuis le début des manifestations le 22 février dernier. la première était Hassan Benkhada, fils de Benyoucef Benkheda, décédé le 1 mars lors d’une bousculade près de la Place Addis-Abeba.

C’est à Dieu que nous sommes et c’est à Lui que nous retournons

Source: Huff Post Maghreb

23 avril 2019 |

Les commentaires sont clos.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils