WhatsApp apporte un énorme changement à sa politique de confidentialité à partir du 8 février

0

Des millions d’utilisateurs de WhatsApp ABANDONNENT l’application et passent à leurs rivaux Telegram ou Signal avant la mise à jour de la politique de confidentialité qui les obligera à partager leurs données personnelles avec Facebook.

Des millions d’utilisateurs de WhatsApp ont pris la décision radicale d’abandonner l’application avant une mise à jour de la politique de confidentialité qui les obligera à partager leurs données avec Facebook . 

La mise à jour, qui sera publiée le 8 février, concerne les utilisateurs de WhatsApp dans tous les pays en dehors de l’Europe et du Royaume-Uni, où il existe des lois strictes sur la protection des données.

Les utilisateurs de ces régions devront donner leur consentement à Facebook pour accéder à leurs données, y compris leurs numéros de téléphone et des informations sur la manière dont ils interagissent avec les autres, afin de continuer à utiliser l’application.

L’exigence s’appliquera indépendamment du fait que l’utilisateur WhatsApp possède ou non un compte Facebook.

La nouvelle a conduit de nombreuses personnes à quitter le navire vers des applications rivales, selon les données de Sensor Tower. 

Lorsque les modifications de la politique de confidentialité ont été annoncées le 7 janvier, Telegram a enregistré près de 1,7 million de téléchargements et Signal a enregistré 1,2 million de téléchargements, tandis que WhatsApp, qui domine généralement, n’a enregistré que 1,3 million de téléchargements. 

Les installations de WhatsApp ont également chuté d’environ 13% à 10,3 millions de téléchargements au cours des sept premiers jours de janvier, par rapport aux sept jours précédents. 

WhatsApp a d’abord alerté les utilisateurs des nouveaux changements de politique de confidentialité dans une notification la semaine dernière. 

La  politique de confidentialité explique: «  Dans le cadre des sociétés Facebook, WhatsApp reçoit des informations et partage des informations avec les autres sociétés Facebook.

«  Nous pouvons utiliser les informations que nous recevons d’eux, et ils peuvent utiliser les informations que nous partageons avec eux, pour aider à exploiter, fournir, améliorer, comprendre, personnaliser, soutenir et commercialiser nos services et leurs offres, y compris les produits de la société Facebook. ‘

Cela signifie essentiellement que Facebook pourra désormais accéder aux informations de votre compte, y compris votre numéro de téléphone, des informations sur la façon dont vous interagissez avec les autres utilisateurs et des rapports indiquant la fréquence et la durée de votre utilisation de WhatsApp. 

D’autres données pouvant être partagées avec Facebook incluent votre adresse IP, les détails de votre navigateur, votre langue et votre fuseau horaire. 

WhatsApp a été acquis par Facebook en 2014 et partage des données avec sa société mère depuis 2016. 

Whatsapp a proposé une option de retrait unique pour le partage de données en 2016, mais les utilisateurs sont maintenant obligés d’accepter la politique de confidentialité pour continuer à utiliser l’application.   

De nombreux utilisateurs de WhatsApp en colère se sont tournés vers Twitter pour annoncer leur départ de l’application, à la lumière de la nouvelle politique de confidentialité. 

L’un d’eux a déclaré: «  Je viens de supprimer Whats App et Instagram de mon téléphone parce que leurs nouveaux termes et conditions me font peur.  »

Un autre a écrit: «  J’ai supprimé mon WhatsApp la semaine dernière. J’ai définitivement perdu quelques contacts, et ça craint, mais j’en suis venu à voir FB comme une entreprise criminelle; Je n’ai pas les moyens de leur donner accès à mes données.

Et l’un a ajouté: «  J’ai supprimé mon WhatsApp aujourd’hui. J’utilise Signal depuis un moment et je pense que c’est génial. j’espère que vous vous joindrez à moi là-bas! 

12 janvier 2021 |

Les commentaires sont fermés.

Trouver des avocats par ordre alphabétique
Annuaire des Avocats Algérien – Powered by Avocat Algérien.
Aller à la barre d’outils